Et si les combles rapportaient de l’argent ?

Gagner de l’espace intérieur dans sa maison est possible et ce, sans devoir pousser les limites des murs. Il existe un espace au sein de l’habitation – entre la toiture et le plafond du dernier étage – qui peut satisfaire toutes les envies de la maisonnée. Salle de jeux pour les enfants, chambre d’amis, bureau, dressing XXL par exemple, tout est possible et envisageable tant qu’il est facile d’y accéder et que l’on puisse y tenir debout en son centre. Mais voilà, envisager des combles en espace aménagé, ne s’improvise pas. Comment faire pour que cet espace responsable du tiers des déperditions énergétiques totales de la maison puisse devenir un havre de paix sans pour cela avoir recours à son bas de laine ?

L’aménagement, l’isolation des combles passés au crible

Les avantages liés à l’aménagement des combles

Certes, aménager ses combles, les isoler sont sources de gains. Dans un premier temps, l’espace de vie est plus confortable pour tous, plus grand par rapport aux besoins de la famille au fur et à mesure qu’elle grandie et ce, sans devoir déménager. Question confort, aménager ses combles c’est apporter plus de lumière, plus de ventilation à la maison. C’est surtout isoler la partie de la maison responsable de 30% des fuites thermiques et donc réduire sa facture énergétique pour chauffer et/ou refroidir la maison. Pour cela, trouvez l’artisan RGE reconnu par l’Etat et payer ses combles moins cher d’un clic.

Des professionnels pour s’assurer de la faisabilité du projet

A l’image des bâtis, aucun comble ne se ressemble. C’est donc pour cela, qu’il est préférable de se rapprocher d’un architecte ou d’un ingénieur pour estimer la faisabilité de l’aménagement des combles. Par la suite, l’intervention de différents corps de métier professionnels – plombier, électricien, charpentier, menuisier notamment – vous donnera un éclairage sur le projet.

Cette approche permettra de savoir s’il est envisageable de modifier la charpente, le plancher, s’il faut créer des ouvertures et ce qu’il est possible d’installer ou non. Quant à l’isolation thermique, et phonique des combles vous aurez à disposition les options qui s’offrent à vous. Mais aussi, avoir tous les éléments concernant la viabilisation – électricité, plomberie, revêtement de plancher par exemple – de cette espace.

La procédure administrative

Si aménager ses combles est une bonne solution en tous points, cela nécessite de mener une démarche administrative auprès de sa collectivité de résidence : une demande d’autorisation de travaux voire l’obtention a d’un permis de construire selon les cas. En règle générale, une simple autorisation de travaux est requise si la hauteur sous plafond est supérieure à 1,80 m, la surface habitable est inférieure à 20 m². Au-delà, le permis de construire est nécessaire. Au-delà de 170 m2, le recours à un architecte est obligatoire.

Aménager, isoler ses combles grâce à une subvention

La transition énergétique – décidée par l’Etat pour préserver l’environnement mais aussi maîtriser la consommation énergétique – permet aujourd’hui aux particuliers propriétaires désireux d’aménager et d’isoler leurs combles de bénéficier d’aides et/ ou de subventions pour mieux s’équiper. En effet, les soutiens financiers peuvent se cumuler selon les cas. Tour d’horizon des possibilités offertes pour ceux qui font le choix d’artisans qualifiés et de matériaux de qualité.

Le Crédit d’Impôt Transition Energétique, le CITE

Aménager ses combles perdus au sein de son habitation principale entre dans la catégorie de travaux de rénovation ou d’amélioration énergétique. A ce titre, il est alors possible de déduire 30% des dépenses générées par les travaux sur le montant des impôts. Pour détail, le montant ne pourra néanmoins excéder 8 000 euros pour une personne seule et 16 000 euros pour un couple, une majoration de 400 euros est accordée pour chaque personne à charge dans le foyer. Les propriétaires qui ne sont pas imposables se verront reverser ce pourcentage et, ceux dont le montant à décompter est plus important que le montant de l’impôt à payer, la différence leur sera reversée.

Pour en bénéficier, l’habitation principale doit être construite depuis plus de deux ans, les travaux – achat et pose des matériaux isolants – devront être réalisés par une société RGE – Reconnu Garant de l’Environnement – sans oublier que les matériaux doivent correspondent aux performances thermiques et environnementales.

L’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat, l’ANAH et ses aides financières

L’ANAH propose des éco-subventions pour les travaux d’isolation et d’aménagement des combles et des toitures comprenant bien évidemment l’isolation des combles perdus. Pour cela, il suffit de se renseigner sur leur site Internet.

Le Prêt à Taux Zéro, le PTZ

Dans le cas d’un logement construits avant le 1er janvier 1990 ou dans le cas d’amélioration de performance globale pour ceux construits après le 01 janvier 1948, il est possible de bénéficier d’un éco prêt à taux zéro. Dans ce cas, pour savoir si les travaux sont éligibles à cette aide, mieux vaut s’en référer au site du service public du même nom.

Les autres aides

La Prime Exceptionnelle de Rénovation Energétique, le prêt du livret de développement durable de l’ADEME, le taux de TVA réduit, le prêt à l’amélioration de l’habitat de la CAF, les aides de la commune, de la préfecture mais aussi du conseil régional sont autant de possibilités envisageables pour entreprendre des travaux de réfection thermique de la toiture. Alors avant de se lancer, mieux vaut prendre le temps de se renseigner sur les éventuelles aides, subventions cumulables et demander des devis auprès des entreprises RGE.

Leave a Comment:

All fields with “*” are required

Leave a Comment:

All fields with “*” are required