Le fameux “varroa destructor”

Tout élevage présente sa marge de risque, notamment les problèmes de santé. Dans l’apiculture, la crainte de tous les éleveurs est le Varroa, dont les effets impactent directement sur la production de miel. De quoi s’agit-il exactement et quels sont les traitements possibles? Nous vous disons ce qu’il y a à savoir sur le sujet.

Le Varroa, un parasite dangereux

Lorsqu’on parle du fameux “Varroa destructor”, c’est en raison des ravages que cet acarien parasite peut créer dans une ruche. Véritable fléau diminuant de manière considérable la quantité d’abeilles, il se loge au niveau de la nymphe et des parois de l’alvéole, et dans certains cas sur le corps de l’abeille lorsqu’elle est adulte. Ce parasite est d’autant plus dangereux qu’on ne lui connait pas de prédateurs, mais des traitements sont envisageables.

Quel traitement choisir ?

Une bonne hygiène de la ruche et une bonne alimentation riche en complément alimentaire peut permettre d’échapper à ce parasite, mais quasiment tous les apiculteurs y sont confrontés au moins une fois. Pour y remédier, il existe des traitements. Étant attiré vers le mâle par l’odeur, Varroa confusion olfactive va créer comme son nom l’indique la confusion et éloigner le parasite. Pour exterminer carrément le parasite, Varroa action flash est la solution. Ce produit asphyxie le Varroa.

Le Varroa est la crainte de tous les apiculteurs, professionnels comme débutants. Si des mesures préventives peuvent être prises, il existe toujours une marge de risque pour laquelle des traitements curatifs existent.

Leave a Comment:

All fields with “*” are required

Leave a Comment:

All fields with “*” are required