Tout savoir sur la molette cheval

La molette cheval fait partie des tares molles qui sont des déformations permanentes de certaines parties du corps du cheval. Ces grosseurs se situent le plus souvent à la surface de la peau ou dans les tissus sous-jacents. La molette est caractérisée par une dilatation des poches synoviales au niveau des articulations et des tendons.

La molette cheval, une tumeur molle de la jambe des chevaux

La molette cheval est causée par une inflammation de l’articulation ou du tendon du cheval due à une maladie, une infection, un défaut d’aplomb, un traumatisme ou encore un surentraînement. Elle se manifeste par une dilatation des poches synoviales provoquée par une sécrétion excessive de synovie. On parle de molettes lorsque les grosseurs sont situées sur le boulet ou encore dans le creux du paturon. Si elles sont localisées sur le jarret, le genou ou le grasset, elles sont appelées vessignons. Les deux désignent la même affection, mais sont appelées différemment suivant leur localisation.

Molette cheval : Tendineuse ou articulaire ?

La molette cheval peut être tendineuse ou articulaire. Elle a souvent une forme arrondie lorsqu’elle touche l’articulation. Ce sont surtout les articulations très sollicitées et subissant des flexions en permanence qui sont touchées. Ce qui rend le traitement particulièrement difficile. Si la molette affecte les synoviales du tendon, elle a plutôt une forme allongée. C’est la forme la plus fréquente. Suivant sa localisation, la cause peut être différente. Par exemple, la molette tendineuse dans le creux du paturon survient lors d’une maladie naviculaire.

Leave a Comment:

All fields with “*” are required

Leave a Comment:

All fields with “*” are required